Menu & Search

Nantes par …Emeline – Part 2

Nantes par …Emeline – Part 2

On retrouve Émeline du blog Prose et Mascara pour la seconde partie de son témoignage sur Nantes. Pour retrouver la première partie de son témoignage c’est par ici.

Je pense, presque deux ans plus tard, avoir pas mal apprivoisé cette ville et je me suis laissée prendre dans ses filets. Il y a tant de choses qui m’ont séduite ! C’est toujours avec la même émotion que je plonge mon regard dans celui de l’Éléphant et je continue de traîner près du château (et pas uniquement à cause de Sushi Shop).

Alors qu’elle offre toutes les commodités attendues dans une grande ville, le côté “green” de Nantes me plaît également beaucoup : le Petit Port, les nombreux jardins, les promenades au bord de l’eau… la nature y est omniprésente et le paysage urbain a su s’y mêler parfaitement.

nantes-par-emeline-2

Petit à petit, j’essaie de dépasser le côté “touriste” pour me sentir plus intégrée dans la ville. Ce sentiment a commencé à m’envahir à l’occasion de deux grands rassemblements : la joie de prendre part à la chorale géante organisée place Graslin pour la fête de la musique et la marche solennelle en janvier dernier où tous les nantais étaient “Charlie”.

Il y a tout de même quelques aspects de Nantes dont je suis moins fan : d’abord je ne m’y sens pas toujours en sécurité le soir… Ensuite, son climat d’ordinaire plutôt généreux peut se révéler parfois un peu capricieux : ne vous avisez pas de venir à Nantes sans une capuche accrochée à votre manteau!

Enfin, malgré un charme indéniable, je trouve que cette ville manque un peu d’unité architecturale même si je suis admirative du pragmatisme et de l’ingéniosité avec lesquels certains nouveaux quartiers, notamment sur l’Île de Nantes, ont émergé de friches industrielles.

nantes-par-emeline-4

Nantes a énormément d’atouts : son dynamisme culturel est vraiment appréciable et va de paire avec son attractivité économique. C’est une ville de passions : elle attire tant les manifestations politiques déchaînées que les rassemblements fédérateurs, grâce à la Royal De Luxe par exemple. Elle est surprenante (jeu de mots facile!) et très attachante : lorsque des proches me rendent visite, il y a toujours un petit quelque chose que je souhaite leur faire découvrir!

Mon côté épicurien est en outre, tout à fait comblé à Nantes! Évidemment on y trouve de bonnes crêperies mais la ville est à la pointe de la mode gastronomiquement parlant et surfe sur toutes les tendances : du foodtruck aux salons de thé foisonnant de pâtisseries américaines. Je suis déjà fidèle à quelques adresses et spécialités nantaises…

Que ce soit pour déguster des produits frais et sains, savourer un burger ou me délecter d’une cuisine élaborée, j’y trouve toujours mon bonheur. En plus, les prix sont vraiment corrects par rapport à d’autres grandes villes. Bref, pour moi à Nantes, quand l’appétit va, tout va!!!

nantes-par-emeline-5

C’est dans cette ville que je suis totalement devenue indépendante, là où j’ai pris mon envol professionnel et payé des impôts pour la première fois! Je ne peux pas affirmer que c’est à Nantes que je rendrai mon dernier souffle et je ne sais toujours pas si cette ville est située ou non en Bretagne… mais une chose est sûre : je me sens chaque jour un peu plus nantaise que la veille. D’adoption, mais nantaise.

4 Comments
Leave a Comment

  1. 3 années ago

    Très joli article Emeline, j’ai beaucoup aimé la critique constructive et la fin.

    • 3 années ago

      Merci beaucoup! Je me demandais comment tout cela allait être accueilli… 🙂

  2. 3 années ago

    Très sympa à lire ton interview Emeline =)

    • 3 années ago

      Merci Elodie! ça me fait très plaisir 🙂